Grace Bailhache de retour avec du neuf sur ses blogs

du neuf blogs grace bailhache

Hello, hello lecteurs adorés, me revoilou ! Neuf mois de pause sur ce blog, c’est le temps d’une naissance voire d’une renaissance dans mon cas. Pour l’instant, je distance la grande faucheuse, alors haut les cœurs et prenons le chemin d’une nouvelle aventure que nombre d’entre vous ont contribué à amorcer. Pour information, durant les mois de pause, j’ai pu maintenir un lien avec les inscrits à mes « mails listes » business, livre voyageur, motivation. Et, au fil du temps et de nos échanges, force a été de constater, que j’étais de moins en moins enthousiasmée par l’idée de reprendre mon activité de la même manière.

Le fait est que les questions en lien avec la communication, tisser des liens en ligne, maintenir l’intérêt sur la durée ou régler des conflits sur le net devenaient récurrentes au détriment de celles concernant le  marketing. Ce qui est ressortit de mes premières investigations, c’est d’une part que le besoin de travailler autrement taraude de nombreuses personnes qui ne savent pas toujours comment s’y prendre « concrètement » pour vivre de leur passion, d’autre part, que les personnes qui choisissent l’indépendance (freelances, solopreneurs)  et celles qui optent pour la solidarité dans des structures traditionnelles (associations, comités, ONG) ont de nombreuses difficultés pour communiquer en ligne. Seulement voilà dans la trilogie marketing, communication, publicité, mon violon d’Ingres c’est le marketing. Et alors, rétorqueront certains, ce n’est pas parce qu’un joueur de tennis est spécialisé dans le simple qu’il ne peut jouer en double ?  SMILES !

Dès lors que faire ? Retourner dans la cour des grands ? Hummm… Faire plus pour avoir toujours plus ? C’est une option comme une autre, et, pour moi, elle a fait long feu ! Avant décembre 2012, j’aurais fais la danse de la joie en constatant que j’étais toujours côté à l’argus de la profession. Seulement, qu’on le veuille où non certaines épreuves vous marquent d’un sceau indélébile qui empêche de repartir en arrière. Il est désormais clair pour moi, que faire partie d’une équipe cosmopolite travaillant à une stratégie de marketing à ramification internationale ne fait plus sens en 2016.

Du coup le défi c’est de conjuguer liberté, solidarité et rentabilité.  Seulement vers quoi se tourner pour y parvenir ? Envisager une couveuse ?  Intégrer une SCOP ? Opter pour le Portage Salarial ?

grace bailhache reflexion entreprise solidaire sociale

Trois mois, trois consultants, et deux brèves formations plus tard, le choix est fait, ce sera un virage à 180% à mettre en pratique, essayer, valider, ajuster et plus si affinités. SouRIRES ! Comment changer de « niche » sans dénaturer ses espaces quand on a déjà une présence en ligne ?  Une sacrée gageure résolue avec l’aide des abonnés à mes listes. MERCI. Du coup en 2017, je repars à zéro pour le site, la page Facebook et le compte Twitter afin d’être en phase avec ma nouvelle ligne éditoriale et les personnes que je souhaite guider.  C’est à la fois un bonheur et un déchirement car ce retour s’accompagne d’un grand changement qui déplaira à nombre d’entre vous qui n’y trouveront plus leur compte.

Autrefois sur le blog des tribulations, mes conseils, astuces et analyses trouvaient écho auprès d’étudiants, formateurs, cadres supérieurs, chef de projet, responsable d’équipe et néophytes amateurs de publicité. Chacun se reconnaitra ou pas d’ailleurs. SouRIRES ! Désormais sur le blog du guide AssoSolo, 90 % de mes articles seront des lanternes qui éclairent  les travailleurs indépendants, entrepreneurs solos et les associations à créer du lien sur la toile donc à communiquer que ce soit pour se faire connaitre, attirer des adhérents, vendre un produit ou un service, promouvoir un événement ou mobiliser pour une manifestation etc…

grace bailhache boudoir creatif banniere illustration

Dans le « Boudoir créatif », je poste des découvertes inspirantes. Il s’agit le plus souvent de ressources qui prennent de multiples formes : logiciels, applications, sites, blogs, podcasts, vidéos etc… Il suffit parfois d’un article, d’un programme, d’une émission pour trouver une réponse simple à une question épineuse. Je vous recommande l’article de la rétrospective de 2016 pour vous faire une idée du type de contenu de cet espace.

grace bailhache banniere blog essais illustration

Sur le blog des essais, l’espace technique par définition, je partageais autrefois des tutoriels assez généralistes destinés à tous. Priorité sera désormais accordée aux  expérimentations destinées aux associations et aux indépendants dont les besoins sont spécifiques, les moyens souvent limités  et qui compensent par une motivation qui saura tirer d’un éclairage simple sur des outils gains de temps, pour ne citer que cet exemple.

Que vous inspire cet article ?   Êtes vous en phase avec ma nouvelle « niche » ? Pour vous est-il possible de conjuguer liberté, solidarité et rentabilité ?

A vous retrouver dans les commentaires !

Sur le même thème

144 commentaires sur “Grace Bailhache de retour avec du neuf sur ses blogs

  1. A l’instar de Sheryl Sandberg, je n’aurais qu’une phrase pour vous jeune femme En avant toutes. Tout a été dit dans nos échanges, je vous souhaite de faire moins et mieux. Vous y arriverez.

  2. J’ai oublié une question, tu as dis dans le dernier mail que les listes ne fonctionneront plus après le 31, quand est ce tu reprends les nouvelles ?

  3. Tu es un personne qui change la vie, il le faut suivre ton instinct même si les autres ne pensent pas comme toi. Les novateurs ils sont toujours incompris au départ parce qu’ils voient ce que les autres ne voient pas.
    P.S.T

    1. Aie Wilfried, avec la JIFA oui j’ai fais un come back, en revanche à titre personnel çà va être hyper niché sur Facebook comme posts aussi, donc il n’y a que sur insta ou twitter que je posterais à titre perso.

  4. Tu as une mentalité de winneuse je ne te vois pas poser dans le social ce sont souvent des idéalistes qui ne comprennent rien à la stratégie. Pour eux le fric c’est pourri alors qu’il en faut pour faire avancer. C’est le maillon faible de ta niche à mon avis.

    1. Je comprends ce que tu veux dire, il est indéniable que la majorité des associations françaises à tout le moins sont créées par des personnes passionnées qui ne sont pas toujours conscientes de la partie communication. Ceci étant dit, c’est une pseudo faiblesse qui en réalité peut très vite se transformer en force. La motivation et la passion font des miracles que l’expertise n’atteint pas. On pourra en reparler plus longuement quand tu veux, j’adorerais en savoir un peu plus sur tes déconvenues avec les associations en question… A suivre Guillaume ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge