Marketing inspiration le Grom Social de Zachary Marks

grom social reseau enfantsPeut-être avez-vous entendu parler de Grom social un réseau social pour enfants crée à partir de l’idée de Zachary Marks ? C’était au début de l’année 2013 et je revenais peu à peu sur le net. Le marketing autour de ce lancement est de ceux qui mérite qu’on s’y arrête un instant en raison de sa finesse et de son opportunisme de bon aloi. C’est la raison pour laquelle, je reviens sur l’élément qui de mon point de vue ont fait la différence dans la partie marketing de ce lancement le story telling. Une autre façon de faire un clin d’œil à la journée mondiale du conte qui a lieu aujourd’hui 20 mars…

grom social applicationLe story telling ou communication narrative pour ceux qui ne saurait pas encore est  l’application de procédés narratifs à diverses techniques de communication en un mot comme en cent, raconter une histoire pour susciter l’adhésion. Dans le cas du lancement de Grom Social, trois éléments étaient importants pour que l’histoire captive les journalistes et leur offre un axe de traitement : l’âge, le contexte, et une affiliation.

zachary marks grom social reseauLe jeune âge : dans une société « jeuniste » à qui mieux mieux,  le  jeune âge de Zachary Marks ne pouvait qu’être un élement attractif. En effet, c’est à l’âge de 11 ans qu’il a décidé de créer son réseau en 2011 puisque Facebook le réseau social n’est pas autorisé aux jeunes de moins de 13 ans.

Le contexte accrocheur : On avance dans le conte. Les titres ayant relayé l’information ont quasiment tous titrés sur le fait qu’il avait été viré, que son compte avait été supprimé de Facebook…laissant supposer que cela était du fait de Facebook. Mais ce n’est qu’en lisant les articles jusqu’au bout que l’on se rend compte que l’histoire est un peu différente.   C’est le père de Zachary Marks qui aurait décidé de supprimer le compte de son fils trop jeune pour en faire partie. Donc l’histoire devient encore plus intéressante car de cette frustration le jeune garçon décide de créer son propre réseau.

L’affiliation : là où çà devient tout simplement génial, où l’opportunisme le dispute à la finesse, c’est que pour le plus grand bonheur de la presse, le jeune Zachary Marks est sympathique, photogénique, que son faux air de « presque » rouquin frisoté permet de le rapprocher de Marc Zuckerberg le créateur de Facebook. Sans compter que puisque son patronyme est Marks, il était encore plus aisé de jouer là dessus pour étayer les articles, ce que les journalistes américains, canadiens et français ne sont pas privés de faire.

grom social parentsVoici le tiercé gagnant pour le « marketing » de social grom qui ont fait que j’accroche à l’histoire, que j’ai envie de voir à quoi ressemblait Zachary Marks  et surtout son réseau. Ma foi deux ans plus tard, vue de l’extérieur (puisque le réseau est interdit au plus de 15 ans) c’est un réseau très riche, dont on voit qu’il a été bien pensé. Vous pouvez visiter le site de ce réseau Grom social pour vous faire votre idée. Personnellement, je me rends compte que j’ai largement dépassé l’âge parce que les couleurs criardes et tout ce fatras d’images m’a quasiment fait tourné de l’œil. J’hésite encore entre le soulagement et le dépit de ne pas être la cible.

Aviez-vous entendu parler de ce petit prodige ? A votre avis que fera t-il lorsque dans trois ans, donc à 16 ans il aura dépassé l’âge d’utiliser le grom social ?

Sur le même thème

16 commentaires sur “Marketing inspiration le Grom Social de Zachary Marks

  1. Je suis partagée Grace. A la fois je trouve bien que ce garçon soit malin comme un singe et que sa famille l’encourage, l’aide. De l’autre côté, les pédophiles sont à l’affût de tout et internet ne protège pas assez pour que je sois pour ce genre de réseau.

  2. T’as bien de mettre le lien, sans la photo du môme sur ton site, sinon j’aurais pas cliqué, cette histoire m’avait énervé à un point que t’imagine pas. Pour moi c’est rien qu’un singe savant manipulé ce gamin. Interdiction à mes enfants tout ces trucs ils attendront comme tout le monde d’avoir 15 ans au moins pour être sur un réseau social pas avant. Chapeau les parents cupides, dans dix ans je me demande ce qu’il sera devenu ce gamin. La comparaison c’est du business a deux euros, çà ne tient pas la route sauf pour les journaleux qui se donnent même plus la peine d’avoir une pensée, ils ont tous répété les mêmes conneries.

    1. D’accord, n’en jette plus, j’ai compris le message du pater familias. Rien n’est moins sur quand à l’avenir de ce garçon, je le garde dans ma ligne de mire pour voir justement.

  3. Je suis totalement opposé à cette absence de limite pour nos enfants. Cependant, la valeur n’attend pas le nombre des années, mozart a bien composé ses premières œuvres à 5 ans espérons lui le même destin.

    1. Je ne suis pas loin de partager ton avis, merci pour l’exemple de Mozart et les tentations n’étaient pas moins nombreuses à son époque, et il y’a volontiers cédé, mais le génie est le génie, n’est ce pas ?

  4. Vu par toi çà prend tout de suite un autre sens. C’est vraiment un lancement de de rêve mais si le gamin a tout fait seul à son âge çà promet, il fera mieux que Zuckerberg c’est sûr. En plus sans voler l’idée de personne.

    1. Un peu d’enthousiasme, çà fait du bien. Non bien entendu qu’il n’a pas tout fait tout seul, mais çà fait une belle histoire et l’essentiel c’est qu’il en ai la paternité au moins. Nous le verrons bien par la suite.

  5. J’ai suivi le lien depuis le site, c’est un article très interessant. C’est une chance que ce Zachary soit tombé dans une famille où les gens savent réagir avec intelligence. J’aimerais que nous ayons la même énergie pour tenter des choses. Tu as raison, il y’a une préparation, j’ai entendu cette information aussi, mais c’est bien fait, c’est comme pour leurs séries, on marche on est admiratif.

    1. Merci d’avoir fait le voyage, il y’a une passerelle entre le site et le blog que parfois il faut franchir pour en apprendre plus. Ton avis est intéressant.

    1. Merci pour ce partage la miss, du coup, le créateur serait exclu de sa création, c’est assez cornélien comme problématique.

  6. Ping : Laurence
    1. Excellente question, c’est très subtil et c’est le genre de genre que je propose en atelier. Il faudrait qu’on voit cela ensemble si cela t’intéresse vraiment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge