Pâques marketing : 3 raisons de craquer pour Ken Thomas

grace bailhache coup coeur ken thomas westinAprès un lundi de pâques au Fouquet’s en 2014, un autre à l’hippodrome de Saint-Cloud en 2015, cette année, je pensais faire l’impasse sur cette fête. Hum…C’était sans compter le hasard des rencontres et… mon amour inconditionnel pour mes chers lecteurs. SouRIRES !

Plus sérieusement, voilà comment tout a commencé !

C’était au début du mois, le temps était doux, je me rendais à un anniversaire portant d’une main un bouquet de fleurs, un coffret à vin et de l’autre un gâteau au chocolat ; je marchais à une allure raisonnable, bien concentrée sur ma boite. Et là…Patatras. Je me retrouve au sol.

Autant vous dire tout de suite, que rien ne laissait présager que le sportif qui m’est rentré dedans allait me conduire à la découverte de Ken Thomas chef pâtissier l’hôtel Westin depuis 2014. Vous racontez la fin de l’histoire de cette rencontre serait sans intérêt, à l’exception du fait, que Laurent (c’est le prénom du bulldozer) s’est avéré être un amoureux de cuisine et de pâtisserie. Inutile de vous dire que, j’ai troqué ma vision moyenâgeuse du pâtissier bedonnant, vieillot en découvrant le parcours de Ken Thomas. En sus, pour ce qui concerne le marketing de pâques,  c’est sans déplaisir que je note que le mix marketing du Westin (une pincée de 360 degré, une cuillerée de web 2.0 via les conférences de presse) parvient à toucher une cible plus large à chaque saison.

Voici les 3 raisons pour lesquelles, c’est au Tea-Time de Ken thomas du Westin que nous passerons notre lundi de Pâques !

Le chocolat : attachez vos ceintures, direction le Mexique avec cette renversante pièce de chocolat représentant le dieu Quetzalcoatl. Bon d’accord, il n’a pas l’air très commode au premier coup d’œil, « l’aurait même l’air comme qui dirait patibulaire…. » A moins que … A moins que, vous n’oubliez vos a-prioris ainsi que la tête du dieu. A présent, fermez les yeux, ouvrez grand vos sens, imaginez le mélange de chocolat noir à 60%, la mousse au chocolat au lait. Humez, rêvez…. Moi je commence par une ambiance style chanteur de mexico, mexicooooo, puis j’enchaine avec Esteban, Zia, Tao, les Cités d’Or ? Miam… Si vous avez bien respectés les consignes, choisit votre ambiance adaptée à la situation, vous ne devriez avoir qu’une seule envie à ce stade : goûter à ce dieu Quetzalcoatl et dévorer son temple aztèque.

Le Tea-Time : parce que tout le monde n’est forcement disponible pour un brunch, un véritable Tea-Time est le rendez-vous idéal pour partager un repas inédit, dans le magnifique cadre d’un palace ou d’un grand hôtel parisien. Pourquoi le Westin en particulier ? Après tout pourquoi pas le Meurice by Grolet, le Plaza Athénée by Michalak ou le Peninsula by Poitevin ? Certes, ce sont des Tea-Time de grand standing, seulement chers lecteurs, je souhaite vous offrir hors de la toile, ce que vous venez chercher sur ce blog : découvrir, apprendre, être surpris. Voilà pourquoi aux avenue Kléber et Montaigne, je préfère la proximité qu’offre le Westin avec… le Musée du Louvre. Mais chuttt….Je ne vous révélerais pas ce qu’il aura « en plus » Place Vendôme….

Le Chef : par le passé, vous avez été quelques uns à fustiger le trop plein d’émissions culinaires à la télévision, l’avalanche de la « porn food » et la starification des cuisiniers et autres pâtissiers.  Je ne suis pas la cible pour tous ces programmes. Plus proche du gourmet, que du gourmand, très éloigné des fourneaux, je suis cependant à la passion, la créativité, l’innovation et, c’est ce qui se dégage du travail de Ken Thomas. Il a été à bonne école avant que le Westin ne lui fasse de l’œil. Et cet œuf de Pâques « out of the box » crée dans le cadre de l’année du Mexique en France, me laisse penser qu’ils lui font assez confiance pour ne pas brider son inventivité. Et puisqu’il n’y a pas de règle sans exception, je suis persuadée, que vous vous laisserez séduire par la passion contagieuse, l’œil qui frise et la fraicheur du Chef Pâtissier.

L’invitation est lancée. Qui vais-je avoir le plaisir de voir au Tea-Time ? N’hésitez pas à répondre même après la date, l’invitation est renouvelable pour le lundi de pâques 2017…Si cela ne vous inspire pas plus que cela, dites-moi ce que vous avez fait de votre week-end pascal ?

Si vous suivez le livre voyageur, merci pour vos participations au brainstorm pour un plan B en cas de perte, en attendant il y’a du nouveau concernant La Poste ici ✒ Livre voyageur

Pour être au courant des nouvelles publications du blog sans encombrement superflu de votre boite mail, il vous suffit de vous abonner au flux RSS du blog par ici ✒ Flux articles

A vous lire dans les commentaires et très bon lundi de Pâques à tous  !

Sur le même thème

134 commentaires sur “Pâques marketing : 3 raisons de craquer pour Ken Thomas

    1. Ravie de te relire par ici Gilles-Patrick. Ah bon TU VEUX ? J’en parlerais à mon cheval…SouRIRES ! C’est vrai que j’ai été encore plus rare au mois de mars, mais nécessité faisant loi, j’avais vraiment trop à faire…. A bientôt !

    1. Rohh Guillaume, après tout tu n’as qu’à zapper quand tu tombes dessus, ce n’est pas comme si on t’obligeait à le regarder…

      A moins que…SouRIRES !

      Heu…Plus sur le Mix Marketing ? C’est à dire ? Article, atelier etc…? Que veux tu dire exactement ?

  1. Coucou Grace
    J’aime ta façon de raconter les histoires on y est. Je viens même si je n’aime pas trop le thé. Je me suis baladée, rien fait de spécial. J’espère que tu as passé de joyeuses Fêtes de Pâques.

    1. Bien Marion. De toute façon malgré l’appelation Tea-Time, il y’a tout de même, autre chose à consommer dans ces cas là. Oui je te remercie, mes fêtes ont été agréables !

  2. Pâques avec toute ta famille donc lundi avec Grace ce n’est que du bonheur. Merci pour ce matin, je ne regrette pas pour le défi, la méditation me fait du bien même si je n’arrive pas encore à faire les 5 minutes complétement.

  3. Adieu fleur, chocolat et vin, tu m’as rappelée une fable de mon enfance et les cités d’or j’étais très fan de Zia. J’accepte ton invitation pour les mêmes raisons, même si Ken Thomas fait plutôt adolescent.

    1. Tu n’es pas la première personne à me le dire Isabelle et j’imagine que tu pensais à La Fontaine et Perrette ? Mon premier lecteur avant que je ne publie en ligne a eu exactement la même impression.

      Ah les cités d’or, difficile d’oublier le générique une fois qu’on le réentend n’est ce pas ?
      Grace Bailhache Articles récents..Evelyn Dheliat, la météo et le rugbyMy Profile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge